top of page

Les choses rondes, La Paulinette

Dernière mise à jour : 5 juil. 2023

du 10 juin au 8 juillet 2023

12 La Galerie



Après Quiproquo, se voulant comme discours d’introduction métaphysique autour de la vérification du fondement commun, Les choses rondes en est un insert.


C’est une pensée ouverte sur ce que nous sommes en tant qu’être, en tant que substance. C’est une pensée ouverte sur ce qui gravite autour de nous, de tout objet perceptible et qui nous englobe.

Les choses rondes fait état du rapport intime et invite le public à entrer dans une nouvelle mémoire collective. Les choses rondes offre une pluralité de points de vue à partir de mêmes objets, comme une anamorphose de la matière. Ces champs de perspectives créant ainsi, de nouveaux objets.


Ce sont des formes qu’on voit en premier. Ce sont des mots qui apparaissent à l’œil ensuite. Et puis tout se combine. C’est le rond qui résonne au bout.


Bachelard dit que « L’être est rond ». L’Homme, la Nature, le monde. C’est quelque chose qui a résonné en moi.

" Une des contraintes que je me suis fixée dans ma recherche pour cette exposition, était de créer plusieurs compositions à partir de mêmes formes communes. Elles reviennent et pourtant se renouvellent et finissent par devenir chacune uniques. "



Photo : Olivia Fourets

La Paulinette


La Paulinette vit et travaille à la Réunion où elle est née en 1986. Titulaire d'un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique, elle a choisi de prendre pleinement la vie comme une expérience, s’accordant l’échec et la confusion, explorant les notions relatives à l’homme et à son espace de vie. La poésie du quotidien, la fragilité des lignes et des gestes, les ramifications d’une vie intime et sociale, font parties intégrantes de ses préoccupations. Comme un capteur d’anecdotes, son intérêt est d’aller à l’essence des actions les plus évidentes. Conscientiser. Manger avec les sens. Digérer par la pensée. Assimiler avec le mot. Retranscrire par l’objet.


  • Tu as su que tu voulais devenir artiste quand ….?

J’étais en 3eme. Un soir après le collège, j’allais voir pour la première fois une exposition sans classe et sans parent, dans laquelle Myriam Mihindou présentait ses oeuvres. Elle était également intervenue dans mon établissement et m’avait captivée par la perception qu‘elle avait du monde. Le soir même, après l'exposition, j’ai su que ce serait ma vocation.


  • Un mot pour caractériser ton travail

Ramifications

  • 3 artistes qui ont compté pour toi ?

J'en citerai 2 : Monika Sosnowska pour ses interrogations sur l’architecture et l’art de la construction. Georges Perec pour son obsession de la liste, de la description et du classement.

 

Toutes les oeuvres de La Paulinette sont en vente au 12 La Galerie, ou sur notre boutique en ligne






 


bottom of page