Ambre Maillot : " je suis comme un Kamayann... "

Dernière mise à jour : 18 oct. 2021

Exposition au 12 La Galerie du 4 septembre au 30 octobre


Ambre Maillot est une jeune designer et illustratrice de 23 ans. Elle est née et a grandi à La Réunion, entre Le Port et Saint-Paul. « Kamayann » est sa première exposition personnelle. Un travail qui propose une réflexion sur l’usage de la cartographie non plus comme un outil raisonné et pratique, mais comme un outil d’expression. Les paysages deviennent mémoire, histoire et sensibilité, les cartes deviennent supports de récits et de souvenirs. La jeune artiste réunionnaise répond à nos questions !




Kamayann ça veut dire quoi ?


C'est un mot créole d'origine indienne qui signifie le fugitif, le vagabond. Le terme peut également renvoyer à une notion de marronage moderne (Fugitif, où cours-tu ?, Dénètem Touam Bona), un retour aux terres, fuir de l'extérieur vers l'intérieur.


Je trouvais la rythmique du mot intéressante et il englobait de façon juste et poétique ma démarche dans ce projet. Je cherche en effet à porter un regard nouveau et naïf sur mes paysages d'enfance, à redécouvrir tout ce qui m'est familier, à vagabonder dans mes souvenirs. Je me positionne en quelque sorte comme un Kamayann et propose cette vision sous forme de cartes.




La bonne idée de l’expo c’est aussi de présenter au public des éléments de ta recherche. Tu peux nous expliquer en quoi ça consiste ?


J'ai établi un protocole de création pour ce projet, qui consistait à redéfinir la méthodologie de la carte. J'ai alors fait un travail de recherche sur le fond de carte, définissant le point de vue de l'individu qui raconte, la légende, qui permet de donner des informations sur le lieu, et finalement ce qui fait paysage, ce qui est visible, tangible. Avec ces trois paramètres, j'ai pu composer avec mes souvenirs et créer les productions que l'on peut voir dans l'exposition. Montrer ce processus, c'est permettre au visiteur de peut-être mieux intégrer l'univers du projet et lui donner toutes les clés pour comprendre, déchiffrer les cartes.*


Première expo personnelle : ça fait quoi ?


C'est arrivé un peu par hasard, de fil en anguille. Ça avait débuté avec le Tropical Drawing Festival en Décembre 2020, durant lequel j'ai eu l'opportunité d'exposer quelques dessins chez Constellation. C'est après ce premier contact que l'on m'a fait la proposition pour cette exposition. Cette dernière représente un cap dans mon travail, un passage de l'école à l'après.

Ça marque le début, je l'espère, d'un long et riche parcours.

* Ce vocabulaire a fait l'objet d'une sérigraphie intitulée " légendes ", tirées en série limitée de 8 exemplaires.


Tu as été accueillie pour préparer cette expo, à l’Atelier de Constellation. Comment ça s’est passé ?


Ç'était la première fois que j'expérimentais un lieu de création en dehors de chez moi, ou de l'école. C'était à la fois une nécessité (je n'avais accès à aucun de ces deux lieux à la Réunion) et une envie de découvrir. La dynamique de création que j'ai pu développer dans cet atelier était riche et intéressante, car entourée d'artistes inspirants, et de suffisamment d'espace pour m'y sentir à l'aise. Finalement, ça a été de très belles rencontres, qui ont engendré je l'espère, de belles productions !




KAMAYANN,

12 La Galerie

12 rue Sainte-Marie / Saint-Denis de La Réunion

Tous les mercredis et samedis de 11h à 18h



> Retrouvez les oeuvres d'Ambre Maillot dans notre boutique en ligne





Ambre Maillot en quelques mots... - Tu as su que tu voulais devenir artiste quand …… Quand j’ai eu un crayon entre les mains pour la première fois. Je l’ai toujours su ! - Un mot pour caractériser ton travail ? Graphique. J’affectionne particulièrement les crayons gras, la sérigraphie, et depuis peu le travail à la bombe. - 3 artistes qui ont compté pour toi ? Paul Cox, pour son univers ; Amber Vittoria, pour son usage de la couleur ; Pierre Charpin, pour sa pratique à la fois du design et du dessin.